Logo Francas Couleur

Fédération nationale laïque de structures et d’activités éducatives, sociales et culturelles.

Occitanie

Contactez-nous

Nous écrire

Les Francas d’Occitanie siège

26 rue Claude Perrault, 31500 TOULOUSE

05 62 71 67 20

05 62 71 67 21

Les Francas d’Occitanie antenne

Le capitole
6 rue des Bougainvilliers, 34070 MONTPELLIER

04 67 06 82 85

04 67 58 12 46

Les Francas d'Occitanie
Fil Ariane
  /  Actions   /  C’est mon patrimoine! Avec les Francas de l’Aveyron – Juillet 2020

Francas d'Occitanie

C’est mon patrimoine! Avec les Francas de l’Aveyron – Juillet 2020

Actualités

Articles

Aveyron

 

C’est mon patrimoine! Avec les Francas de l’Aveyron – Juillet 2020

Durant la semaine du 12 au 18 juillet 2020, 13 enfants ont pu vivre un séjour dans le cadre du dispositif « C’est mon patrimoine » à l’espace Georges Rouquier situé à Goutrens dans L’Aveyron. 

Cet espace est dédié à 2 films réalisés par Georges Rouquier nommés « Biquefarre et Farrebique » 

Durant toute la semaine les enfants ont pu découvrir le principe de la chambre noire, également nommée « camera obscura », puis pratiquer les prises de vues sténopés, une technique des débuts de la photographie, avec l’association « Ocho Equis » pour terminer par la participation au tournage d’un film d’art.

Prendre des sténopés, c’est faire un cadrage photo sans viseur, avec un temps d’exposition qui dépend directement du soleil et des nuages. Tous ces éléments aléatoires créent forcément la surprise dans le laboratoire de développement photo. 

Les enfants ont pu également s’initier à la danse contemporaine avec la compagnie « Les Boraldes dansent ». Grâce à une approche ludique, les enfants ont appris à habiter leur posture, à être créatif dans leur gestuelle et à donner un sens à leur mouvement. 

Ces jeux chorégraphiques prenaient la forme de simples exercices par exemple autour de la « marche » avec des variations de vitesse et d’espace ; de conversations en « duo miroirs » ; de « cercle de création » où chacun proposait son mouvement pour aboutir à une phrase chorégraphique commune etc…

Une sélection d’une cinquantaine de clichés scannés et imprimés sur des feuilles A3, ont constitué l’exposition de restitution de l’atelier, accompagnée du film d’art Séquence #6.

Les enfants ont pris de possession des lieux, ont habité les formes du village et joué sur les mouvements figés par les sténopés, évocation du passé révolu et le mouvement continu, toujours au présent, dans le film.

La collaboration des deux compagnies artistiques et la motivation des enfants a permis la réussite de ce beau projet.